Campus FM

L’incomparable radio toulousaine

Avec Catherine Lafont et Sarah Denard

Ariane, fille de Minos, roi de Crète, est une princesse mortelle, blonde comme le maïs qui pérore dans le soleil couchant et amoureuse de Thésée. On dit d’elle qu’elle est agréable, qu’elle a de belles boucles – merci les compliments ! Thésée, quant à lui, c’est un héros, il est bg, il est badass – nettement plus flatteur. Seulement, quand il s’aventure dans le dédale, ce labyrinthe tortueux, antre du minotaure et qu’il triomphe de la bête, c’est surtout grâce à Ariane qui lui donne un glaive, mais surtout une anodine, simple et modeste pelote de fil – celle-là même qui va lui permettre de retrouver la sortie.  

Moins m’as-tu vu que le tapis rouge, plus ténu que la mer rouge, le fil rouge, ce motif plus ou moins apparent, plus ou moins dissimulé qui se relève progressivement dans une intrigue, traverse le propos, déroule sa logique ; fil conducteur et/ou thématique – le fil rouge fait avant tout le lien entre Ariane et Thésée, entre l’extérieur et l’intérieur du labyrinthe, entre deux êtres, deux mondes, deux réels. Le “Fil rouge production”, c’est aussi le nom d’un collectif de réalisateurices de films documentaires sur Toulouse. Un collectif qui interroge le lien – celui de co-création. Faire avec et faire pour. Et dans La Midinale, j’ai le plaisir d’accueillir deux réalisatrices du Fil Rouge, Sarah Denard et Catherine Lafont.


Il existe une autre légende qui implique un fil rouge, celle du fil rouge du destin, une légende chinoise. On dit que la divinité chargée du fil rouge, qui ressemble à un vieillard sous la lune, sort chaque nuit pour unir les âmes des nouveaux nés. Le dieu attache un fil invisible autour des chevilles de celleux destiné.es à se rencontrer ou à s’aider dans leur vie. Dans la culture japonaise, on raconte que le fil est noué autour de l’auriculaire, le méridien du cœur y passe. Encore une fois le fil rouge noue, tisse, lie les êtres, les destins, les récits de vie ; profile l’humanité dans un grand réseau d’amour et d’entraide. Rien moins, en soi, que la mission du collectif Fil rouge. Peut-être d’ailleurs que vous cachez dans vos poches du fil rouge invisible, je n’irais pas vérifier ! Merci Sarah Denard, Catherine Lafont d’être venues dans le studio de Campus FM. 


– Alice Baylac
dans La Midinale, saison 2021-2022.

Plus d’infos :
www.filrougedoc.com/
Deux dates pour voir “Le Corps emmêlé” à Toulouse : jeudi 25 novembre 2021 dans les locaux de l’association Olympe de Gouge et mardi 30 novembre 2021 au cinéma Utopia Borderouge, dans le cadre de La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre.