Campus FM

L’incomparable radio toulousaine

Avec Émile Palmantier & Anna Tuyen Tran

Il y a deux ans, j’ai vu circuler une annonce en ligne. Un truc du genre : “Envie de faire de la radio ?” – point d’interrogation. Puis : “Cherche bénévole. Campus FM”. Il y a celleux pour qui parler dans un micro rime avec angoisse, d’autant plus si c’est dans une pièce close et noire ; je suis de l’autre bord, celleux qui adorent parler dans un micro, surtout si c’est dans une pièce close et noire. J’ai d’ailleurs toujours aimé parler, dire, lire, tchatcher, causer, rebondir. Et ce jour-là sur internet, je voyais une annonce qui me proposait noir sur blanc, d’avoir mon créneau à moi de blabla sur les ondes pour parler de sujets qui me tiennent à cœur. Bim, bam, boum… j’ai sorti un speech de derrière mon oreille et, quelques jours plus tard, j’avais rendez-vous avec monsieur Thomas Delafosse pour un entretien qui, dans mon imaginaire, ressemblerait à un entretien d’embauche, sérieux et pointu et je serais vite démasquée comme une imposture voulant pérorer à l’antenne. Que nenni ! On a bu un café. J’ai défendu mon morceau de viande avec quelques bravacheries et septembre 2020 arrivant, je prenais place dans le studio pour présenter l’épisode 1 d’États des lieux – ta nouvelle émission littéraire. Un beau studio, sombre à souhait, tamisé par quelques lampes, des beaux micros avec des bonnettes multicolores, des casques moelleux, une personne dévouée en régie, un direct, un replay. Tout ça pour moi. Tout ça pour permettre à des gens comme moi de mettre un pied en radio.

C’est bien de Campus FM dont on va parler ce midi – mise en abyme vertigineuse ou émission miroir. Si Campus FM à Toulouse est la radio locale toulousaine, elle est seulement un des nombreux rejetons de la grande famille de Radio Campus France – un réseau national qui compte 29 radios réparties sur le territoire, en métropole et outre-mer. Pour comprendre les enjeux de ce vivier radiophonique associatif, j’ai le plaisir d’accueillir dans le studio, Émile Palmantier – il arrive de Paris pour nous rendre visite, il est le coordinateur éditorial et musical de Radio Campus France depuis 2015. 


Amiens, Angers, Avignon, Besançon, Bordeaux, Brest, Caen, Castres, Clermont-Ferrand, Corte, Dijon, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Mulhouse, Nancy/Metz, Orléans, Paris, Pau, Perpignan, Poitiers, Rennes, Rouen, Saint-Étienne, Strasbourg, Toulouse et Tours. 29 radios, 29 antennes, 29 grilles de programmes dont la diversité n’a d’égale que les gentes qui la produisent. 29 portes à pousser pour découvrir l’univers de la radio, comprendre, échanger et pourquoi pas, avoir un jour sa propre émission et prendre l’antenne. 29 lieux de l’histoire de la radio libre et associative française, un vrai patrimoine donc ! Merci, Emile Palmantier, d’avoir accepté cette invitation dans le studio de Campus FM à Toulouse.


– Alice Baylac
dans La Midinale, saison 2021-2022.

Plus d’infos :
www.radiocampus.fr/