Campus FM

L’incomparable radio toulousaine

Avec Léo Lecerf et Mehdi Thiriot

La musique voyage depuis toujours. Bien avant les cassettes, les vinyles, les cds, les ondes, le numérique, les instruments voyageaient déjà. Prenons la harpe en exemple : elle voit le jour en Mésopotamie, quelque part dans l’actuelle Moyen-Orient, au niveau de la Syrie. Puis, elle est adoptée en Egypte, à Babylone et dans l’actuelle Irak, avant d’arriver en occident chez les troubadours de l’époque médiévale. On l’appelait musique profane. Au même titre que la cornemuse, les tambourins, la viole, ou la lyre. Et puis il y avait l’orgue, magistral, musique sacrée – lui seul, avait l’honneur d’accompagner la messe. Imaginez le musée des Augustins, son potager arrosé par le soleil de midi et l’ombre prospère du campanile. Imaginez à l’époque, dans les rues et les débits de boissons, on joue de la viole de gambe, ivre mort, pendant que le clocher de l’actuel musée sonne l’angélus. Pas sûr, qu’un ermite ait un jour caché une lyre sous sa paillasse, alors blêmiraient-ils s’ils apprenaient qu’aujourd’hui, entre les murs du couvent, on peut écouter un set d’électro ? 

Musique profane, musique des anges, musique du diable ou musique de cœur, on va parler d’un festival de musique électronique pas comme les autres puisque parfois, il lui arrive de nicher ses machines entre les murs d’un cloître, de déployer ses vibes dans l’enceinte d’un musée. La soirée Wyld et Nowadays Records, c’est samedi 8 janvier 2022 au musée des Augustins et c’est maintenu, malgré tout, même si – sous un format différent. Bonjour Léo Lecerf, bonjour Mehdi Thiriot.


Fakear, Phantom Traffic, Jeff the Fool : pop, synthé et house sont au rendez-vous ce samedi 8 janvier aux musée des Augustins, reste à savoir si leurs beats vont faire groover les œuvres, sortir de leur tableaux Cléopâtre ou la baronne de Crusol pour taper du pied dans le cloître transformé en dancefloor. Alors, la musique électronique : musique profane ? Sans conteste ! Et pourtant, il y aura toujours du sacré dans la rythmique, du rituel dans les transes sous le caisson. Pour suivre l’événement, ça se passe sur les pages facebook de Wyld, Nowadays ou sur celle du musée des Augustins. Merci Léo Lecerf, merci Mehdi Thiriot pour votre présence dans le studio.


– Alice Baylac
dans La Midinale, saison 2021-2022.