Campus FM

L’incomparable radio toulousaine

En ces temps particuliers, cela nous paraît important de connaître la situation des étudiants, et plus particulièrement des activités qui leur sont proposées. C’est pourquoi, Silvia Srakou nous parle de l’impact du confinement sur sa mission et sur les étudiants…

  • Bonjour Silvia, vous êtes étudiante en mission animation sur la résidence universitaire Chapou… à quoi ça correspond exactement ? En temps normal vous proposez quels genres d’activités ?

Tout au long de l’année, avec mes collègues nous préparons des activités pour les étudiants(e)s qui habitent ici, dans la résidence universitaire Chapou. Régulièrement, nous donnons rendez-vous aux étudiants dans le foyer de la résidence pour leur proposer de passer un moment convivial, de rencontre et d’échanges. Jeux de société, discussions, tous les moyens sont bons pour qu’ils puissent se libérer l’esprit. Cela leur permet aussi de rencontrer leurs voisins et de se sociabiliser. On propose également des activités extérieures en allant à la piscine, au cinéma, au musée, à Toulouse plage etc… Pour ce genre de projet on peut compter sur le soutien du Crous que ce soit au niveau matériel ou financier.

  • Depuis le début du confinement, vous avez dû réadapter votre mission, comment continuez-vous à solliciter les étudiants ?

Oui, nous avons du nous adapter pour ne pas les laisser sans aucune occupations. Nous avons crée des groupes de discussions sur Facebook par exemple, ou les étudiants peuvent envoyer des idées, des liens vers des activités ludiques sur internet etc… Nous trouvons des sites où il est possible de jouer à des jeux de sociétés ou des quizz à plusieurs. On utilise aussi le logiciel DISCORD pour créer des conversations vidéos, des discussions ou l’on peut être plus nombreux que sur Facebook ou Messenger. Il y a beaucoup de solidarité entre les étudiants et nous avons mis en place des cours de langue qui sont proposés par les étudiants étrangers, ça permet à un certain nombre de pratiquer et puis c’est aussi une façon de garder un contact certes virtuel, mais humain.

Au-delà de ça, le Crous et les universités de Toulouse ont mis en place des plateformes ou les étudiants peuvent trouver des cours de cuisine, de sports, des ressources numériques, sur la page « Confiné mais actif ! ». https://www.crous-toulouse.fr/actualite/animationscovid19/

  • Vous avez la volonté de mettre en place d’autres activités, spécifiquement à Chapou ?

Effectivement, nous travaillons en ce moment pour trouver le meilleur moyen de proposer aux étudiants un atelier de cuisine ici à Chapou, en temps normal chaque semaine, il y avait ce rendez-vous qui était proposé. Nous réfléchissons aussi à créer une sorte de « compétition » entre résidence au travers de quizz, de questions de cultures générale etc… Il est essentiel de les maintenir en activité et qu’ils gardent un certain lien social, ils vivent dans de petites chambres et ce n’est vraiment pas évident pour eux. Ils peuvent d’ailleurs appeler des professionnels de santé, des psychologues en consultant la page du Crous Occitanie s’ils ont besoin de parler ou besoins de conseils.

Nous remercions Silvia Srakou de nous avoir accordé cet entretien.

L’équipe de la Midinale.