Campus FM

L’incomparable radio toulousaine

Sans blabla, cʼest d’abord lʼhistoire dʼun robot asexué qui sʼappelle Sojbdor. Sojbdor ne parle pas souvent, Sojbdor nʼa rien à dire. Sojbdor préfère se balader, marcher et manger des framboises. Sojbdor adore ça, Sojbdor en mange, tous les jours, ou presque. Quand Sojbdor se promène seul, Sojbdor prend ses écouteurs pour écouter de la musique et découvrir le monde, sur son vélo, en skate ou en trottinette.

En 2019, Sojbdor propose des musiques sur Campus FM, on ne sait jamais vraiment ce qu’il vous fera écouter. Puis en janvier 2021, Sans blabla prend une autre forme sonore.

Les générateurs s’allument, ils sont interconnectés, les signaux évoluent et s’amplifient petit à petit, les algorithmes s’additionnent, oscillent et se distordent, les modules de synthèse génèrent des formes sinus, triangles et carrés qui s’entremêlent et fusionnent pour créer un signal complexe. Les kicks distordus s’emballent et découpent le temps à toute allure, avec la rigueur d’une métrique électronique, tandis que les potentiomètres de la TB 303 font chauffer les circuits en bakélite qui scandent des ostinatos envoûtants.

La techno est à la fois binaire et éclectique, les différents bpm s’ajustent et se synchronisent pour faire évoluer la rythmique jusqu’à ce que les éléments percussifs se décalent pour générer syncopes, contre-temps et polyrythmiques. Le musicien jongle entre répétition et attente, continuité et rupture, fluidité et impact, mais il explore également les asynchronismes, accidents, contrastes et diffractions. Les glitchs se frayent un chemin parmi les éléments rythmiques, accompagnés par les sonorités industrielles et abrasives qui tournent à plein régime.

– un programme de Léa Tsamantakis à retrouver le dernier dimanche du mois sur Campus FM à 22.00.