Campus FM

L’incomparable radio toulousaine

Avec Antoine et Jean-Claude

Je n’en avais jamais entendu parler et comme toutes ces choses qui a posteriori et de façon soudaine me semble extrêmement précieuse – ça me met en colère. À chaque fois, la même question revient : “Pourquoi on ne me l’a jamais dit ?” J’ai découvert le CRAS en naviguant sur internet. Le CRAS, c’est le Centre de Recherche pour l’Alternative Sociale. Ce que je voulais, c’était des archives et ça tombe bien, le CRAS, c’est aussi un centre d’archives. Finalement, de ne jamais en avoir entendu parlé m’a fait me dire que l’affaire était peut-être un peu top secret et ça a décuplé l’excitation et la magie – je me suis vue, pareil à une Lara Croft bodybuildée, déterré d’un carton poussiéreux et moisi un trésor qui donnerait du sens au mystère de ma vie, pour ne pas dire sauverait l’humanité. Je veux bien croire néanmoins, qu’il n’y a que moi qui trouve l’archive sexy. Armé de mon fidèle destrier à deux-roues, j’ai donc pédalé jusqu’au 39 rue Gamelin, grisé par le suspens – toqué à la porte bleue et découvert l’antre de la mémoire, toute de bois, des rangées d’étagères alignés scolairement, une mezzanine qui s’avance comme la proue d’un navire sur une mer agitée et un poêle, central, comme un cœur de chaleur qui alimente le local.

Allez – fini le registre épique, il est temps de répondre aux questions, de découvrir l’histoire du CRAS et son activité présente et pour cela, j’ai le plaisir de recevoir Antoine et Jean-Claude.


Pour accéder aux archives du CRAS et emprunter des livres, mais également pour soutenir et aider à la conservation des documents, il suffit d’adhérer pour la modique somme de vingt-cinq euros l’année et c’est donc tout un univers de cartons côtés et alignés qui n’attendent que vos mains fébriles pour dévoiler leurs mystères, leurs récits, leurs espoirs, leurs grandes joies et leurs grandes colères ; n’attendez plus pour vous attabler confortablement à l’étage et ouvrir des décennies de luttes passées qui ont inspirés et inspireront encore des décennies de luttes à venir. Merci Antoine et Jean-Claude d’être venus dans le studio de Campus FM. Je le rappelle, deux dates à venir, demain 29 janvier à 20.00 avec la projection du film sur l’insurrection en Asturies et le 4 février avec la présentation du livre hommage à Olivier Cueto, ce journaliste anti-carcéral. Pour vous retrouver, un site internet : cras31.info. 


– Alice Baylac
dans La Midinale, saison 2021-2022.